Quelles différences entre frelon asiatique et frelon européen ?

Mis à jour : 14 avr. 2020

Le frelon européen (crabo) fait parti de notre écosystème depuis longtemps.

Le frelon asiatique (vellutina), quant à lui, est une espèce invasive qui constitue un fléau pour les abeilles par son niveau élevé de prédation sur les colonies. C’est un facteur de plus qui contribue à l’affaiblissement des abeilles, conjointement avec la disparition des haies sources de nectar, le varroa, la météo, etc...



Comment reconnaître un frelon européen

d’un frelon asiatique ?


CARACTÉRISTIQUES DU FRELON EUROPÉEN

Le frelon européen du nom latin “vespa crabo” est un gros hyménoptère autochtone, en clair une grosse guêpe. Son vol est bruyant, typique par un son sourd. Il est implanté en Europe depuis plus longtemps que l’homme et cohabite avec nos abeilles. Il prélève certes quelques abeilles mais en moindre quantité que le frelon asiatique.


À quoi ressemble-t-il ?

  • En moyenne, la reine mesure entre 25 et 40 mm, les ouvrières entre 20 et 30 mm et les mâles 20 à 30 mm

  • Son thorax est bicolore marron et roux

  • Son abdomen est entièrement jaune citron avec des traits noirs plutôt fins et de fines gouttes noires

  • Ses pattes sont entièrement foncées

  • Sa face jaune est plutôt arrondie et son front est orangé


Où vit-il ?

Il construit son nid dans l’obscurité, dans des troncs , parfois au sol dans les souches d’arbres, dans les cheminées ou les greniers.

Il est composé de rangées de plateaux superposés constitués d’alvéoles et l’ouverture d’environ 10 cm est toujours orientée vers le bas. Il mesure généralement moins de 40 cm.

Pour sa construction, les frelons utilisent du bois pourri, malaxé transformé en fibres. Très fragile il est recouvert d’une enveloppe épaisse de couleur brune pour le protéger. Les anciens nids sont toujours abandonnés.


Que mange t-il ?

Il est carnivore. C’est un insecte très utile car il est un grand prédateur. Son rôle de régulateur écologique est très important car il évite la prolifération d’espèces envahissantes.

Il se nourrit essentiellement de mouches et autres insectes, dont la fausse teigne, cet insecte qui nuit considérablement aux ruches en s’attaquant aux rayons de cire. Il est également charognard, ce qui le rend utile par son rôle de nettoyeur. Sa présence créé un équilibre dans l'éco-système. En automne il s’attaque aux fruits mûrs et fait de gros ravages dans les vergers



Sa colonie